Roquebrune sur Argens


16 août

<< La vallée de l'Argens, depuis l'embouchure jusqu'à Roquebrune-sur-Argens, est conquise dans la journée. Les fantassins du 180e Régiment d'infantrie US se heurtent à de petites unités allemandes dans une série d'accrochages entre 1h du matin et 20h.

D'abord, aux alentours des étangs et à Villepey. Ensuite aux abords de Roquebrune-sur-Argens. L'ennemi s'est organisé en points d'appui et dispose d'une batterie d'artillerie lourde à la Grande Bastide. Sur les collines à l'ouest dominant la vallée de l'Argens, 9 canons et obusiers tirent sur les fantassins US. Ces résistances sont réduites, une à une, avec l'aide de chars Sherman et de tanks destroyers. La vallée du Fournel, qui mène à Val d'Esquières, près de la plage de débarquement de la Nartelle, est nettoyée.

Le soir, dans le village de Roquebrune conquis, les GI pourront, fort étonnés, découvrir sur le portail de l'église deux "pilotes casqués", silhouettés dans une cabine sphérique par des blocs de pierre de couleurs différentes. Bizarre d'étre accueilli par un souvenir d'une histoire méconnue !


17 août

Des parachutistes du 509ème largués sur le Muy appuyent les fantassins du 180e à Roquebrune pour liquider les reliquats allemands et prennent ensuite la direction de l'ouest par la vallée de l'Argens et la R.N. 7. >> (1)

(1)- H. Julien "Le Guide du Débarquement de Provence" (Éditions de Provence 1994) Pages218 et 219.