Le PUGET sur ARGENS


14 août

<< Puget-sur-Argens subit une violente attaque aérienne visant à la destruction des moyens allemands autour de la bourgade.

16 août

Agay, Saint-Raphaël et Fréjus sont occupés et débarrassés des derniers éléments allemands. Le 3e Bataillon du 142e Régiment d'infanterie US traverse Fréjus et, dans la foulée, libère Puget-sur-Argens sans difficulté.
Le 2e Bataillon le rejoint, venant du nord de Fréjus.

Dans Puget-sur-Argens, localité rurale, existe un PC de compagnie de la 148e Division d'infanterie de la Wehrmacht.Les maigres effectifs sont en grande partie composés de blessés récupérables, sortis des hôpitaux.
Ces convalescents ont été envoyés sur la Côte d'azur, en raison du climat agréable de cette région. Ils se rendent sans combattre.

À la suite des sévères accrochages du 15 août, officiers et soldats de la 148e Division d'infanterie allemande, démoralisés par les puissants moyens américains, battent en retraite par la vallée de l'Argens.

Dans la région du Muy, ils se heurtent à des unités américaines de parachutistes et de fantassins largués par planeurs. Un petit nombre réussit à rejoindre Toulon ou Marseille.

Bien que disposant d'un potentiel militaire encore suffisant, la plupart des unités refusent de nouveaux accrochages et, par petits groupes, se livrent aux soldats alliés. >> (1)

(1)- H. Julien "Le Guide du Débarquement de Provence" (Éditions de Provence 1994) Pages 216 et 217.